Gestion au quotidien

Quelle est la température idéale au bureau ?

La température dans les bureaux peut poser parfois poser problème… Il y a les frileux qui grelottent au moindre courant d’air, ceux qui n’ont jamais froid même quand les températures sont négatives, alors, trouver la température idéale au bureau fait parfois débat et relève d’un véritable casse-tête pour les office managers. Au-delà des normes et du confort de chacun, la température peut aussi jouer sur la productivité : on vous explique tout dans cet article !

Sommaire de l’article

  1. Les normes de température ambiante au travail
    • Ce que dit le Code du Travail
    • À partir de quelle température un salarié peut-il quitter son poste de travail ?
  2. La température influence la productivité au bureau
    • Comment déterminer la température idéale au bureau ?
    • Quels sont les réflexes à adopter au bureau pendant une canicule ?
    • Comment choisir le bon système de climatisation pour vos bureaux ?

1. Les normes de température ambiante au travail

S’il n’y a pas réellement de température minimale ou maximale fixée par le Code du Travail, l’employeur doit néanmoins se plier à certaines règles concernant la température dans ses locaux.

Ce que dit le Code du Travail

Dans le Code du Travail, plusieurs normes sont mentionnées afin de garantir une température acceptable dans les bureaux. Elle est supposée assurer la sécurité, mais aussi protéger la santé des travailleurs. Les locaux fermés destinés au travail doivent être chauffés et isolés en hiver. Le chauffage doit permettre de maintenir une « température convenable ». À l’inverse, l’employeur doit également pouvoir faire diminuer la température dans ses locaux en cas de chaleur excessive.

Si aucune température n’apparaît vraiment dans le Code du Travail, l’Institut National de Recherche et de Sécurité (INRS) donne, quant à lui, quelques indications sur les niveaux de température à ne pas franchir pour ne pas mettre en danger la santé de ses employés.

À partir de quelle température un salarié peut-il quitter son poste de travail ?

L’INRS précise qu’au-delà de 28° pour un salarié exécutant un travail nécessitant une activité physique et 30° pour un employé sédentaire, la chaleur présente déjà des risques en termes de santé et de sécurité. Travailler dans des chaleurs supérieures à 33° pourrait alors présenter de graves dangers selon l’INRS. Mais alors, peut-on réellement partir du bureau quand il fait trop chaud ?

Rappelons avant tout qu’en cas de température excessive, l’employeur a des engagements à tenir. Dans les locaux fermés, l’air doit être renouvelé régulièrement pour limiter les hausses exagérées de température, la condensation et les mauvaises odeurs. Pour cela, il se doit d’utiliser un moyen pour rafraîchir l’air, peu importe lequel : climatisation, ventilateurs, brumisateurs.

Au-delà de 34°, le salarié peut faire valoir son droit de retrait avec un motif raisonnable pour justifier qu’il court un grave danger pour sa santé ou sa sécurité. Ce droit est particulièrement valable si l’employeur n’a pas déployé de moyens pour assurer des conditions de travail décentes en cas de fortes chaleurs.

À partir de 30°, pour des collaborateurs qui souffriraient de problèmes de santé particuliers, des solutions entre employeurs et salariés doivent être envisagées.

2. La température influence la productivité au bureau

Une température trop basse ou trop élevée joue sensiblement sur la santé et la sécurité des salariés, mais également sur leur productivité. Elles peuvent engranger de la fatigue, abaisser la vigilance, diminuer la concentration et entraîner inévitablement des erreurs. Lorsqu’il fait froid notamment, la productivité est restreinte car le corps monopolise toute son énergie pour le réchauffer plutôt que pour se concentrer sur les tâches à faire.

Comment déterminer la température idéale au bureau ?

Le Code du Travail ne donne donc pas de température idéale. Il a longtemps été admis que la température idéale au bureau devait être de 22°. Mais les nombreuses études réalisées au fil de années, tendent à donner une autre version du bon degré à ajuster sur les radiateurs et les climatisations pour optimiser la productivité de ses collaborateurs.

Pour un travail sédentaire, assis au bureau devant un ordinateur, la température idéale devrait alors se situer entre 19 et 24 degrés selon l’activité physique des salariés. En effet, s’ils sont amenés à faire quelques déplacements, maintenant ainsi une petite activité physique tout au long de la journée, la température idéale serait de 19°. Dans le cas d’un travail statique, où les déplacements sont limités, il conviendrait alors mieux de régler le thermostat sur 23°- 24°.

Notez également qu’en période d’hiver comme d’été, il est indispensable d’aérer les locaux pour assurer un renouvellement de l’air. Il peut être recommandé d’installer une VMC dans certains cas pour assurer le renouvellement en continu. Dans les locaux fermés, sachez que ce renouvellement est obligatoire ! Mécanique ou naturel, il doit assurer un débit minimal de 25m3 par heure et par personne.

Quels sont les réflexes à adopter au bureau pendant une canicule ?

Les épisodes de canicule sont devenus de plus en plus courants ces dernières années. Quand les températures grimpent significativement au bureau, les employés peuvent alors en souffrir véritablement. Lorsque le bien-être au travail est amputé, les résultats s’en font inévitablement ressentir.

La chaleur est un véritable facteur de pénibilité au travail : il faut alors proposer des solutions à ses employés. La chaleur fatigue énormément, il peut donc être judicieux de proposer un réaménagement des horaires de travail. Venir travailler plus tôt ou plus tard dans la journée, aux heures les moins étouffantes, peut permettre de gagner en productivité. Quand cela est possible, proposer du télétravail est également une excellente alternative. Encouragez aussi vos salariés à prendre plus de pauses qu’à l’accoutumée.

Côté règles vestimentaires, soyez plus souple et autorisez vos collaborateurs à se délester du classique costume cravate au profit d’une tenue plus adaptée à la chaleur.

Placez également des ventilateurs d’appoint dans les bureaux, installez des sources d’eau potable et fraîche près des postes de travail ainsi que des brumisateurs.

Enfin, n’oubliez pas de baisser les stores sur les fenêtres, d’aérer les locaux aux heures les plus fraîches et de laisser les fenêtres fermées aux heures les plus chaudes pour éviter de faire entrer de l’air chaud.

Comment choisir le bon système de climatisation pour vos bureaux ?

Pour garantir des conditions de travail agréables, préserver la santé et assurer la productivité de ses collaborateurs en été, investir dans un système de climatisation est souvent nécessaire. Avant de vous lancer, pensez à demander plusieurs devis. N’hésitez pas à vous y atteler suffisamment tôt pour l’installer avant l’été car les demandes augmentent à l’approche de la période estivale et les délais d’installation s’allongent inévitablement. Autrement dit, il vaut mieux prévenir que guérir !

Pour un système efficace, il vaut mieux délaisser les climatisations monobloc au profit d’une climatisation de type Split, plus puissante et moins bruyante. Son fonctionnement consiste à absorber la chaleur à l’intérieur de la pièce et à la rejeter à l’extérieur. L’air diffusé est refroidi via un fluide frigorigène et un compresseur.

Les climatisations réversibles sont le must dans le domaine. Elles sont certes plus chères à l’achat, environ 5%, mais plus économiques en énergie par la suite en revenant en moyenne 3 fois moins cher que le chauffage électrique. Elles vous éviteront également de certainement devoir investir dans des petits chauffages d’appoint, pour réchauffer les frileux, qui sont extrêmement énergivores.

N’oubliez pas aussi qu’une climatisation doit bénéficier d’un entretien régulier pour limiter la prolifération de bactéries et microbes et ainsi éviter les allergies.

Plateforme Office Management

Une seule plateforme pour tout gérer.

  • Recevez des devis en moins de 24h

  • Votre facturation centralisée

  • Prestataires sélectionnés par nos équipes

  • Plus de 20 services à disposition : ménage, petits travaux, traiteur, etc.

La plateforme Smart-Services

Plateforme Smart-Service

✔ Une seule plateforme pour gérer vos bureaux de A à Z
✔ + de 20 services disponibles
✔ Une seule facturation centralisée

DÉCOUVRIR SMART-SERVICES

Recevez nos articles par mail, une fois par semainePas de spam, seulement quelques bonnes idées hebdomadaires pour gérer vos bureaux !